Claude NICOLET

Le site de

Autres articles récents

Campagne Coudekerque-BrancheQue les choses soient claires, dès ce matin je vais saisir le procureur de la République à Dunkerque en tant que Premier secrétaire du MRC Nord et au nom du MRC. Ce qui se passe désormais à Coudekerque-Branche est inacceptable. Celles où ceux qui commettent de tels actes se rendent-ils compte de ce qu'ils font? Il est désormais évident que nous ne sommes plus dans le domaine de la politique, mais dans la volonté d'abattre un homme. Cet homme c'est le maire, c'est David Bailleul. Je tiens à lui faire part de l'entière solidarité du MRC.

Nous savons tous que les campagnes électorales ne sont pas toujours propices à l'élégance, elles peuvent être musclées et ce n'est pas choquant. Mais ici nous ne sommes plus dans  le même registre, c'est l'individu qui est visé, pour ce qu'il est ou pour ce qu'il est supposé être. C'est la volonté de salir, de déshonorer, d'humilier.

Incident de campagne? C'est plus que cela. C'est une expression de la haine et du mépris. Dans un climat délétère, de rejet du politique, donc de la démocratie, celles où ceux qui prennent la responsabilité de se conduire de la sorte ne font que renforcer ce climat et "jouent" à un jeu très dangeureux.

J'appelle solennellement chacune et chacun, à reprendre ses esprits à conserver son calme et avoir le sens des responsabilités. Nos concitoyens, dans une période de crise économique grave, d'angoisse pour le lendemain et pour l'avenir de leurs enfants, doivent avoir confiance dans leurs élus et leurs réprésentants. Les fonctions politiques ne peuvent aller sans la dignité. Ici nous en sommes très loin.